Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Syndicat Employés et Cadres du COMMERCE FO 91

Syndicat Employés et Cadres du COMMERCE FO 91

Vous êtes sur le BLOG du Syndicat FO des Employés et Cadres du Commerce de l'Essonne.Une seule condition pour adhérer à notre syndicat : "être salarié dans le commerce non alimentaire et travailler en Essonne" - focommerce91@gmail.com

Repos dominical, une conquête ouvrière (extrait Journal UD FO 91)

Notre organisation est très impliquée dans la défense de notre héritage, entre autres le repos dominical. A tous les niveaux… local, national et international, des actions sont menées dans ce sens.

Des accords signés dans des départements, au niveau des villes visent à diminuer le nombre de dimanches travaillés et  démontrent une forme de rejet de la loi Mallié votée en 2009.

Des affaires ont été portées auprès de tribunaux pour faire respecter ce droit, comme dernièrement contre la Ste AUTOBACS dans le 95.

A la suite de ce procès gagné, la Fédération des Employés et Cadres a proposé à AUTOBACS d’abandonner la liquidation des astreintes d’un montant de 1 200 000 €, fixées par le juge (offre déjà faite avant le vote de la loi Mallié, à Leroy Merlin, au Grand Cercle, etc.).

Reversement aux salariés

FO-91---12-2011.JPGCette dernière proposition était faite, nous citons la FEC FO, « En échange de l’abandon des poursuites par notre organisation, nous vous demandons de bien vouloir garantir que les sommes qui correspondent à cette liquidation seront reversées en intégralité aux salariés que vous avez fait travailler illégalement dans vos magasins durant la période concernée par la liquidation des astreintes et que vous verserez immédiatement la somme sur un compte séquestre réservé à cette seule fin. Nous vous demandons également de vous engager pour votre compte, comme au nom de vos établissements franchisés, à respecter les dispositions d’ordre public du code du travail relatives au repos dominical et ainsi à cesser d’employer des salariés illégalement le dimanche dans les établissements qui ne disposent pas d’une dérogation exécutoire.

Notre Organisation ne saurait en effet renoncer à défendre le droit pour les salariés de bénéficier de leur repos dominical. »

Cette action s’inscrit dans la défense des intérêts des salariés de l’entreprise concernée, et par conséquence dans l’intérêt des salariés, des TPE qui respectent le repos dominical et donc subissent une concurrence déloyale basée sur le dumping social et la dérèglementation.

Les plus importants « délinquants sociaux » sont bien entendus les grandes enseignes qui n’ont qu’un seul but, prendre les parts de marché des PME et TPE du même secteur et donc les condamner à la fermeture qui supprimera les emplois qu’elles représentent.

Au niveau national, la dernière action importante est l’envoi d’une lettre aux parlementaires par la même fédération pour les alerter des conséquences de la loi Mallié et de l’amendement Debré, puis-que la commission de suivi ne s’est toujours pas réunie après 2 ans  d’application.

Cette démarche est tombée à pic avec une nouvelle proposition de loi suite à la nouvelle majorité séna-toriale. Pour mémoire, la loi actuelle était passée de justesse avec quelques voix. La loi de 2009 annoncée comme une confirmation du repos dominical, n’a fait en  réalité, qu’augmenter les appétits de déréglementation.

Pour exemple, les différentes tentatives d’hypermarchés d’ouvrir le dimanche, cet été, qui n’auront réussi qu’à fédérer des actions d’oppositions à ces ouvertures illégales. Dans notre département, nous avons pu lire dans la presse la volonté de créer un nouveau PUCE (périmètre d'usage de consommation exceptionnel), pour le centre commercial Evry 2, et permettre une ouverture 7 jours sur 7… Mais pour qu’il y ait usage, il faut qu’il y ait eu des ouvertures qui précèdent la demande, ce qui n’est pas le cas en dehors des dérogations faites par le maire pour 5 dimanches. Nous resterons vigilants…

Au niveau international, notre confédération a saisi le Bureau International du Travail pour exiger le respect du Repos hebdomadaire, de la convention 106 de l’OIT. A suivre donc ... Après enquête, les experts de l’OIT ont épinglé la France, estimant que la hausse des dérogations obéissait à des « préoccupations économiques » sans prendre en compte l’«impact» social pour les salariés.

Oui, le Repos Dominical est notre héritage et c’est bien une conquête ouvrière qui découle d’une revendication « la semaine anglaise » (deux jours de repos consécutifs dont le dimanche) portée par Léon JOUHAUX à l’époque Secrétaire Général de la seule confédération ouvrière et par la suite cofondateur du BIT. Cette loi républicaine  et laïque a été votée en 1906, quelques mois après celle de la laïcité. Encore une fois, nous démontrons que nous sommes la continuité de la vieille CGT à travers nos actions et nos revendications claires.

Pour le Repos Dominical, il n’y a qu’une seule revendication : l’abrogation de la loi Mallié et de l’Amendement Debré.


L'intégralité du journal est consultable sur : forceouvriere91.free.fr

ou en PDF sur : http://forceouvriere91.free.fr/journal%20ud/Journal%20136%20dec%202011%20UD%20FO%20VD

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article