Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Syndicat Employés et Cadres du COMMERCE FO 91

Syndicat Employés et Cadres du COMMERCE FO 91

Vous êtes sur le BLOG du Syndicat FO des Employés et Cadres du Commerce de l'Essonne.Une seule condition pour adhérer à notre syndicat : "être salarié dans le commerce non alimentaire et travailler en Essonne" - focommerce91@gmail.com

Le contribuable taxé par CAMAIEU… ce n’est qu’un début

COMMUNIQUE DE PRESSE

Après la modération salariale, les exonérations salariales, maintenant le financement de la rémunération par le contribuable à travers le RSA comme appliqué par CAMAIEU, pour compléter les salaires trop bas.

Tous les moyens sont bons pour engraisser les actionnaires des entreprises au détriment de la protection sociale et de la solidarité nationale.

Ce raisonnement est conforté par la politique d’exonération de cotisations sociales pour les bas salaires (jusqu’à 1,5 fois le SMIC). C’est ce que nous appelons la prime aux bas salaires.

Cette attitude risque de se généraliser au regard de la « recommandation du conseil concernant le programme national de la réforme de la France pour 2012 et portant avis du conseil sur le programme de stabilité de la France pour la période 2012-2016 » dicté par la COMMISSION EUROPEENNE qui vise clairement les intérêts des salariés du commerce et leur emploi.

 

La section du Commerce de la Fédération des Employés et Cadres FO condamne la menace qui pèse sur les salaires et l’emploi dans le commerce.

 

Il n’y a pas d’ambigüité sur le caractère antisocial de ces recommandations, quand ces émissaires européens soutiennent :

  • l’augmentation de la TVA – ce qui freinera la consommation,
  • la baisse des cotisations sociales – ce qui menace la possibilité de se soigner,
  • l’autorisation pour le commerce de détail de fixer librement leurs prix et les conditions commerciales… pour la baisse des prix – ce qui s’accompagnera par la baisse de la masse salariale et l’aggravation des conditions de travail,
  • la levée… des restrictions en matière d’aménagement du territoire – ce qui favorise les centres de marques et condamnent le commerce de proximité,
  • qu’il faille veiller à ce que toute évolution du salaire minimum favorise la création d’emplois et la compétitivité – c’est le gel des salaires et les emplois à bas prix,
  • la poursuite de la mise en œuvre de la réforme des retraites de 2010, tout en avouant qu’elle n’est pas financée – c’est nous envoyer dans le mur et paupériser les retraités ou les obliger à retourner au travail.

Encore une fois, les solutions seraient supportées en grande partie par les salariés du commerce, ceux-là mêmes qui subissent déjà le temps partiels, les bas salaires et la dégradation des conditions de travail.

Sans oublier les menaces qui pèsent sur les TPE qui plieront sous le DUMPING SOCIAL qui détruira des emplois en grand nombre.

L’objectif est annoncé, la compétitivité des entreprises par la baisse du coût du travail.

Alors, il n’y a plus de doute, on nous dessine l’Europe des grandes entreprises et non des citoyens.

 

PJ : la « recommandation du conseil concernant le programme national de la réforme de la France pour 2012 et portant avis du conseil sur le programme de stabilité de la France pour la période 2012-2016 »

http://fecfocommerce.unblog.fr/files/2012/06/csr2012_france_fr22.pdf

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article