Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Syndicat Employés et Cadres du COMMERCE FO 91

Syndicat Employés et Cadres du COMMERCE FO 91

Vous êtes sur le BLOG du Syndicat FO des Employés et Cadres du Commerce de l'Essonne.Une seule condition pour adhérer à notre syndicat : "être salarié dans le commerce non alimentaire et travailler en Essonne" - focommerce91@gmail.com

l'augmentation générale des salaires, pensions retraites et minima sociaux est une priorité

Déclaration de la Commission Exécutive de l’UD FO 91 du 26 Mai 2011

-          Alors que le gouvernement entend « constitutionnaliser » la rigueur et qu'il a pris la décision sans précédent de geler le point d’indice pour 2011 et 2012,

-          Alors que les prix augmentent dans l’alimentaire, le logement, l’énergie, etc.

-          Alors que l’inflation a atteint +1,8% à la fin 2010,

La Commission exécutive de l’UD Force Ouvrière de l’Essonne considère que l'augmentation générale des salaires, pensions  retraites et minima sociaux est une priorité, dans le public comme dans le privé. Avec sa Confédération, la CE de l’UD réaffirme son opposition au projet de réforme visant à inscrire la réduction des déficits dans la Constitution.

 

La CE dit NON au blocage des traitements et revendique pour les salariés du secteur public :

-          5 % d’augmentation de la valeur du point d’indice, seule référence pour l’augmentation des traitements, dès 2011,

-          un rattrapage de la perte de pouvoir d’achat du point accumulée depuis 2000 (10%) par l’attribution de points d’indice (soit 44 points)

-          une revalorisation générale de la grille indiciaire pour toutes les catégories C, B et A plaçant le minimum de rémunération à 120 % du SMIC

-          la revalorisation des indemnités kilométriques et déplacements dans le cadre des missions.

 

Pour les salariés du secteur privé :

-          l’augmentation générale des salaires : 200 euros pour tous.

-          une augmentation significative et régulière du SMIC

-          une clause de rendez-vous obligatoire dans les accords de branche après toute augmentation du SMIC

-          aucun salaire en dessous des minima de branche

-          l’arrêt des exonérations patronales et de la CSG

-          une prime de transport pour tous

 

La CE de l’UD FO 91 réaffirme que ce ne sont pas les journées d'action à répétition qui permettront de faire reculer le gouvernement, pas plus sur les salaires que sur les retraites.

 

La revendication salariale étant commune et prioritaire aux travailleurs du secteur public comme du secteur privé, la CE de l’UD FO 91 considère nécessaire une initiative interprofessionnelle du type de celle du 15 juin 2010 sur les retraites, pour l'augmentation générale des salaires, contre la rigueur. Elle demande à sa Confédération de s’adresser à toutes les organisations syndicales pour leur proposer une initiative allant dans ce sens, et d’avancer seule si besoin.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article