Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Syndicat Employés et Cadres du COMMERCE FO 91

Syndicat Employés et Cadres du COMMERCE FO 91

Vous êtes sur le BLOG du Syndicat FO des Employés et Cadres du Commerce de l'Essonne.Une seule condition pour adhérer à notre syndicat : "être salarié dans le commerce non alimentaire et travailler en Essonne" - focommerce91@gmail.com

esprit de résistance et de reconquête

FO tous ensembleLa Commission Exécutive de l’Union départementale Force Ouvrière de l’Essonne, réunie le 25 novembre 2010 approuve la déclaration du Bureau confédéral FO du 8 novembre qui, sur le dossier des retraites, précise à juste titre que « tout n’a pas été tenté pour obtenir satisfaction, notamment l’appel commun à 24 heures de grève pour solidifier, coordonner et unifier un mouvement qui a pris la forme de grèves reconductibles, de débrayages, de manifestations et d’actions. »
Comme Jean Claude MAILLY, la CE estime que « nous sommes passés près d’une victoire » (édito FO Hebdo du 17/11), ce qu’a confirmé le ministre Borloo : « Le 11 octobre, plus une goutte de carburant ne sortait des raffineries. Avec les dépôts et ports bloqués, on est passé à quelques heures d’une paralysie totale du pays » (Le Parisien du 2/11).

La responsabilité de l’échec en incombe à ceux qui ont refusé d’exiger le retrait du projet de loi et qui, dans « l’intersyndicale nationale », ont imposé une stratégie d’épuisement des salariés dans des manifestations à répétition et journées d’action saute moutons qui ont prouvé leur inefficacité.
La responsabilité de l’échec en incombe aux dirigeants de la CGT et de la CFDT qui, rêvant de monopole syndical pour imposer un syndicalisme d’accompagnement,ont adopté une « position commune » avec le MEDF et la CGPME et permis le vote de la loi sur la représentativité du 20 août 2008 qui, entre autres, remet en cause le droit des salariés, quel que soit leur syndicat, de s’organiser librement pour négocier avec leur employeur.
Dans un discours prononcé le 3 novembre, le Premier ministre a d’ailleurs fait référence à plusieurs reprises à cette loi liberticide qui, l’espère-t-il, lui permettrait de « négocier les réformes nécessaires » avec des « partenaires sociaux forts et représentatifs » ayant « la culture du dialogue, le goût de la négociation et le sens du compromis… »

Comme la CE nationale FO, la CE de l’UD FO 91 affirme :
-NON, le dossier des retraites n’est pas clos.
- OUI, toutes les occasions doivent être saisies pour rappeler les positions de Force Ouvrière, exiger l’abrogation de cette loi et garantir le système de retraite par répartition et le code des pensions civiles et militaires, refuser tout système unique de retraite par points.

La contre-réforme des retraites fait partie du plan d’austérité gouvernemental en vigueur avec la réduction massive des dépenses publiques et des dépenses sociales pour satisfaire les exigences des marchés financiers, des agences de notation et institutions internationales (FMI, Banque Européenne…)
C’est pourquoi, la CE de l’UD FO 91 invite tous ses syndicats à se mobiliser pour s’opposer aux suppressions d’emplois, dans le privé comme dans le public, à exiger des augmentations de salaire, à défendre les services publics et la protection sociale menacée par de nouvelles mesures contre la Sécurité sociale.

La CE de l’UD FO 91 invite les salariés du département à rejoindre FO et à renforcer ses structures pour, dans un esprit de résistance et de reconquête, revendiquer :
- l’abrogation de la loi Sarkozy-Fillon-Woerth
- l’annulation des plans de suppressions d’emplois ou de licenciements dans le public comme dans le privé
- l’augmentation générale des salaires, des retraites et minima sociaux
- le maintien de nos services publics (hôpitaux, bureaux de poste, écoles…)
- l’arrêt des exonérations patronales


Evry le 25 Novembre 2010

http://forceouvriere91.free.fr

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article