Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Syndicat Employés et Cadres du COMMERCE FO 91

Syndicat Employés et Cadres du COMMERCE FO 91

Vous êtes sur le BLOG du Syndicat FO des Employés et Cadres du Commerce de l'Essonne.Une seule condition pour adhérer à notre syndicat : "être salarié dans le commerce non alimentaire et travailler en Essonne" - focommerce91@gmail.com

Ils partiront pas ensemble cet hiver au ski

UN ACTE MANQUE. En tout cas, ça y ressemble. Et pourtant, l'idée était alléchante. Réunir à la même table Bernard Thibault et François Chérèque pour parler de l'avenir du syndicalisme, il fallait y penser ! Et bien la CFDT l'a fait. Ce sera jeudi, lors de son université d'été syndicale, à Bierville. Une belle affiche, le patron de la CFDT face à celui de la CGT. Du sport en perspective...

chereque thibault.jpgSauf qu'il y a, comme qui dirait, une légère erreur de casting. Bien sur, Thibault et Chérèque ne sont pas d'accord sur tout... sauf sur cette question, au moins dans ses composantes représentativité, recomposition du paysage syndical et orientations de développement. Ils le sont tellement qu'ils ont signé avec le Medef et la CGPME en 2008 une position commune sur les nouvelles règles de représentativité. Position devenue loi quelques temps plus tard. Ils avaient même proposé un texte commun approchant un an plus tôt au moment du vote de la loi de modernisation du dialogue social. Leur objectif ? Réformer le paysage syndical en poussant les autres organisations à se rapprocher, fusionner, changer ou alors à mourir. Et si, à l'issue du processus, il ne reste que deux camps, l'un réformiste et l'autre contestataire, disons que Thibault et Chérèque ne verront pas beaucoup d'inconvénients aux résultats de ce "Yalta syndical".

mailly.jpgCelui en fait qu'il aurait peut-être fallu inviter pour animer le débat et porter la contradiction, c'est Jean-Claude Mailly, le patron de FO qui n'a pas été convié. "Je n'ai reçu aucun coup de téléphone", confirme-t-il. D'ailleurs, les trois parrains du syndicalisme ne se sont pas parlés de l'été. Pourquoi auraient-ils du le faire d'ailleurs ? Ce n'est pas comme si la plus grave crise de l'histoire mondiale frappait la France et que les leaders des trois premiers syndicats français avaient besoin de se coordonner...

Depuis un an, FO est un peu le trublion dans cette histoire de représentativité : obligée, comme les autres organisations, de s'adapter mais pas condamnée, faute d'alliances, à mourir. D'où une légère tension entre les trois depuis quelques mois, tension exacerbée également il faut l'avouer par les divergences sur la stratégie à adopter face au gouvernement. Mailly réclame une grève carrée de 24 heures, les autres n'en veulent pas. D'où quelques noms d'oiseaux qui ont peu volé ici ou là...

mailly 2.jpg"Je suis l'empêcheur de tourner en rond, m'a hier jeudi le leader de FO. Thibault et Chérèque ont besoin en ce moment d'afficher une certaine complicité et c'est sans doute pour cela qu'ils vont discuter tous les deux. Mais contrairement à ce qu'ils pensent, le paysage ne se résumera pas à l'avenir à leurs deux seules organisations car le pluralisme syndical n'est pas une fin en soi, c'est une nécessité". Et Mailly de conclure, lapidaire : "Les travailleurs ne sont pas des parts de marché." Les patentés capitalistes Thibault et Chérèque apprécieront... En tout cas, c'est sur, ces trois-là ne partiront pas ensemble au ski cet hiver !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article