Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Syndicat Employés et Cadres du COMMERCE FO 91

Syndicat Employés et Cadres du COMMERCE FO 91

Vous êtes sur le BLOG du Syndicat FO des Employés et Cadres du Commerce de l'Essonne.Une seule condition pour adhérer à notre syndicat : "être salarié dans le commerce non alimentaire et travailler en Essonne" - focommerce91@gmail.com

A TOUS LES SALARIES

A TOUS LES SALARIES

 

   Les travailleurs subissent la crise de plein fouet.

   Dans l’Essonne, le chômage a fait un bond de 13 % en un an !

   Et cela continue quelle que soit la taille des entreprises : 3 000 emplois sont menacés à ALTIS (Corbeil), 400 A FAURECIA (Brières les Scellés), 2 000 emplois sont menacés avec la fermeture de la base aérienne de Brétigny, fermeture des points de vente de La Redoute (Evry, Les Ulis), dénonciation de contrats de sous-traitance par la SNECMA entraînant 9 licenciements à SREBOT (indiquer la ville), 25 à BODYCOTE (Brétigny). 24 licenciements à Avery Dennison (La Croix Blanche Ste Geneviève).

   Dans les services publics aussi : 129 suppressions de postes de professeurs dans les lycées et collèges et de 76 postes de RASED (enseignants spécialisés) auxquelles s’ajoutent 7 suppressions de poste à l’Inspection académique, la fermeture des hôpitaux de Juvisy et d’Arpajon. La liste s’allonge chaque jour.

 

Il faut que cela cesse !

ARRET DES LICENCIEMENTS

 

   La Commission Exécutive de l’Union Départementale FORCE OUVRIERE de l’Essonne, réunie le 4 mai 2009, rappelle que les salariés se sont massivement mobilisés dans l’unité, par la grève et la manifestation, le 29 janvier et le 19 mars 2009.

 

   Les salariés de la santé ainsi que les enseignants chercheurs ont manifesté massivement le 28 avril et le 14 mai 2009 pour le retrait de la loi Bachelot et pour le retrait du projet de décret Pécresse.

 

   La gravité de la situation a amené de nombreux salariés à manifester lors de la journée de solidarité internationale des travailleurs du 1er mai à l’appel des huit organisations syndicales.

 

   De nombreux appels syndicaux et intersyndicaux mobilisent les salariés de l’Essonne pour la défense de leurs emplois et de leurs acquis sociaux :

- pétition aux impôts des agents de l’Essonne avec le SNUI, le SGI FO, l’UNSA et le SNADGI-CGT pour notamment l’arrêt des suppressions d’emplois et pour 200 € nets par mois,

- appel des syndicats FO et CGT à l’hôpital Dupuytren pour le retrait de la loi Bachelot,

- refus du syndicat FO ISOCHEM de collaborer au plan social,

- assemblées générales avec FO dans les lycées et collèges contre les suppressions de postes et l’abandon total de la réforme des lycées, à l’IUFM d’Etiolles pour le retrait du projet de masterisation,

- mobilisation intersyndicale dans les écoles pour le maintien des RASED,

- grève des personnels pénitentiaires à Fleury Mérogis pour les créations d’emplois

- appel des syndicats départementaux de l’Action sociale CGT, FO, SUD à la grève et à manifester le 19 mai en défense de la Convention collective de 1966, etc…

 

   L’Union départementale FO 91 constate que la volonté des salariés d’arracher les revendications par l’action unie et par la grève est intacte.

 

   L’UD FO 91 rappelle que les salariés regroupés dans l’unité sur leurs revendications avec leurs organisations syndicales peuvent établir le rapport de force qui fera plier le gouvernement et le patronat. Elle approuve la proposition confédérale « d’un appel commun à une grève interprofessionnelle de 24 heures avec organisation d’assemblées générales des salariés dans l’unité la plus large possible » faite aux autres organisations.

   L’UD FO de l’Essonne s’inquiète du refus des autres organisations syndicales d’une grève franche et nette qui serait une première avancée pour répondre aux milliers de salariés qui combattent quotidiennement pour préserver leur emploi et aspire à se regrouper dans un front uni pour dire : « arrêt des licenciements, arrêt des suppressions de poste, augmentation des salaires… »

 

   L’UD FO 91 constate que le gouvernement a décidé de durcir sa position en maintenant sa décision de supprimer 34 000 emplois dans la Fonction publique en 2010.

 

   De plus, la proposition de loi « pour faciliter le maintien et la création d’emplois » remet en cause l’interdiction de prêt de main d’œuvre qui est un des piliers du Code du travail. Les salariés seraient ainsi transformés en marchandise que les employeurs pourraient s’échanger au gré de leurs besoins. C’est la remise en cause d’une liberté fondamentale de travailler pour l’employeur qu’on a choisi et aussi un retour à des pratiques que la lutte de classe avait permis d’éliminer.

 

Il y a urgence !

Des milliers de vies sont brisées, broyées par les licenciements.

Pour stopper le patronat et le gouvernement,

il faut bloquer le pays par une grande grève public-privé

 

   L’UD FO 91 appelle tous les salariés à préparer cette mobilisation en organisant dès maintenant, dans l’unité la plus large, avec leurs organisations syndicales, des assemblées générales dans les entreprises du privé et dans les établissements du secteur public avec des cahiers précis de revendications pour obtenir satisfaction.

 

Arrêt de tous les licenciements dans le privé

Pas un seul licenciement à Faurecia et Altis

Arrêt de toutes les suppressions d’emplois dans le public

Rétablissement des 129 postes de professeurs, des 76 postes de RASED et de tous les postes supprimés dans la fonction publique

Maintien des hôpitaux de Juvisy, Arpajon, Corbeil, Evry, Joffre

Retrait de la loi Bachelot, du projet de décret Pécresse et des contre réformes Darcos

Retrait du projet patronal de destruction de la CCN 66

 

 

 

J’adhère à FORCE OUVRIERE

 

Nom, Prénom.................................................................................................................................................

Adresse..........................................................................................................................................................

Code postal...........................................    Ville.............................................................................................

Téléphone..............................................    Mail..............................................................................................

Entreprise.......................................................................................................................................................

 

A retourner à UD FO 91, 12 place des Terrasses de l’Agora 91034 EVRY CEDEX


http://forceouvriere91.free.fr

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article