Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Syndicat Employés et Cadres du COMMERCE FO 91

Syndicat Employés et Cadres du COMMERCE FO 91

Vous êtes sur le BLOG du Syndicat FO des Employés et Cadres du Commerce de l'Essonne.Une seule condition pour adhérer à notre syndicat : "être salarié dans le commerce non alimentaire et travailler en Essonne" - focommerce91@gmail.com

UN 1ER MAI SUR NOS REVENDICATIONS

UN 1ER MAI SUR NOS REVENDICATIONS

 

A L’APPEL DE L’URIF FO

 

 

Les grèves et manifestations des 29 janvier et 19 mars 2009 ont démontré que les travailleurs ne supportent plus la crise d’un système qu’ils seraient les seuls à payer.

 

Ils ont, au cours de ces manifestations, revendiqué l’augmentation générale des salaires, des retraites et des minima sociaux. Ils se sont opposés à la casse de l’emploi et ont marqué leur désaccord avec un patronat qui profite et qui a anticipé la crise du système pour poursuivre les délocalisations et les licenciements.

 

Ils ont condamnés les lois et décrets Bachelot qui détruisent l’Hôpital et la Sécurité Sociale ; Darcos et Pécresse qui s’attaquent à l’Ecole de la République et à la Recherche.

 

Les actions se multiplient dans les entreprises. Elles sont justifiées et l’URIF-FO les soutient sans réserve.

 

L’URIF-FO considère que les succès des journées du 29 janvier et du 19 mars reposent sur l’appel à la grève interprofessionnelle de la Cgt-FO le 29 janvier et sur l’appel à la grève interprofessionnelle des organisations nationales le 19 mars.

C’est pourquoi, l’URIF-FO estime qu’attendre le 1er mai où il n’y aura pas d’appel à la grève, ne peut satisfaire pleinement les travailleurs.

 

L’URIF-FO appelle ses UD et ses syndicats du public et du privé à proposer la tenue d’assemblées générales dans l’Unité la plus large possible dans les entreprises afin d’organiser les actions avant le 1er mai.

 

 

 

Elle appelle toutes ses structures à préparer le 1er mai sur les revendications développées par l’URIF-FO :

 

 

 

Augmentation générale des salaires : 200 € pour tous, revalorisation de 15 % du SMIC.

 

Zéro licenciement

 

Retrait des lois et décrets Bachelot – Darcos – Pecresse contre l’Hôpital, la Sécu, l’Ecole et la Recherche.

 

Défense des services publics et renationalisation de ceux déjà privatisés. NON à la Révision Générale des Politiques Publiques.

 

 

 

Considérant que la multiplication des journées d’actions ne conduirait qu’à l’échec, l’URIF-FO considère qu’une journée de grève interprofessionnelle franche à l’appel de toutes les organisations syndicales, est indispensable pour poursuivre les combats engagés en bloquant le pays, jusqu’à satisfaction des revendications.

C’est ce qu’il nous faut proposer dans les assemblées générales conduites dans l’unité.

C’est sur ces bases que l’URIF-FO appelle à participer au 1er mai dans l’unité d’action

 

 

 

Entre la Place Denfert-Rochereau et

la Place de la Bastille.

Départ de la manifestation à 14 heures.

 

 

Le 9 avril 2009

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article