Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Syndicat Employés et Cadres du COMMERCE FO 91

Syndicat Employés et Cadres du COMMERCE FO 91

Vous êtes sur le BLOG du Syndicat FO des Employés et Cadres du Commerce de l'Essonne.Une seule condition pour adhérer à notre syndicat : "être salarié dans le commerce non alimentaire et travailler en Essonne" - focommerce91@gmail.com

LETTRE OUVERTE AUX SALARIÉS

LETTRE OUVERTE AUX SALARIÉS
À PROPOS DE L'EXTENSION DU TRAVAIL LE DIMANCHE


Après avoir déréglementé les 35 heures, le gouvernement annonce son intention de généraliser le travail le dimanche. Force Ouvrière dénonce les manipulations visant à influencer l’opinion publique et appelle à la vigilance des salariés car :

Sont déjà autorisés 5 dimanches travaillés par an et 15 dérogations sectorielles (fabrication de produits alimentaires, hôtels, restaurants, hôpitaux, fleurs, spectacles, ameublement …), ce qui suffit amplement !

Le gouvernement souhaite instituer non seulement l’ouverture permanente des commerces, mais également celle de tous les « services au public ».


Le travail dominical ne sera donc plus exceptionnel, puisque sont concernés les services publics, les crèches, les écoles (avec les augmentations d’impôts locaux corrélatives), l’ensemble des transports, les administrations, les banques, les assurances, les fournisseurs, les informaticiens, les agents d’entretien, de livraison… Vu l’ampleur des secteurs concernés et l’effet boule de neige, le dimanche sera à terme un jour travaillé comme les autres.

Le travail dominical n’est pas nécessairement payé double et le sera de moins en moins.

Le paiement double n’est pas obligatoire, la loi permet qu’un accord collectif n’instaure aucune majoration de salaire ou une faible majoration. La généralisation du travail le dimanche conduira, en outre, à sa rémunération comme un jour « normal ».

Le travail dominical ne concernera pas que les salariés volontaires.

Un droit de refus n’empêche pas les risques de discriminations dans la promotion, l’octroi de formations professionnelles… De plus, face au marché du travail, quelle liberté d’acceptation ou de refus lorsque est proposé, à l’embauche, un contrat prévoyant le travail le dimanche ?

Le travail dominical ne constitue pas une solution pour les salariés étudiants.

Le travail le dimanche conduit à la précarité (CDD, Intérim, heures supplémentaires, surcharges de travail due à l’augmentation des amplitudes de travail, parcellisation du temps de travail…). Il deviendra le contrat imposé par les employeurs aux salariés étudiants ou à temps partiel subi notamment. Or, ce sont de véritables emplois qu’il convient de proposer à l’ensemble des salariés.

Le travail dominical a un impact sociétal considérable alors que les objectifs cités ci-dessus ne sont pas remplis.

Ce n’est ni un atout pour le commerce (disparition des petits commerces et des emplois associés), ni une réponse pour les consommateurs (qui seront également salariés à terme).

Surtout, quelle vie privée (activités associatives, sportives, culturelles…), quelle vie de famille lorsque l’un des parents travaille le samedi, l’autre le dimanche et ont des jours de repos hebdomadaires différents, alors que notre société souffre justement d’une déstructuration des liens familiaux ?

Pour ces raisons et dans l’intérêt des salariés, Force Ouvrière s’oppose à tout élargissement supplémentaire et à toute généralisation du travail le dimanche.



http://www.force-ouvriere.fr/page_principal/interna/index.asp?lk=i&id=1984&theme_choisi=Conventions%20collectives



Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article