Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Syndicat Employés et Cadres du COMMERCE FO 91

Syndicat Employés et Cadres du COMMERCE FO 91

Vous êtes sur le BLOG du Syndicat FO des Employés et Cadres du Commerce de l'Essonne.Une seule condition pour adhérer à notre syndicat : "être salarié dans le commerce non alimentaire et travailler en Essonne" - focommerce91@gmail.com

" Ça suffit ! "

 


L'URIF-FO appelle à un rassemblement et un meeting régional avec J.C MAILLY, secrétaire général de la Confédération FO le


25 JUIN 2008 à 14h30

Place André Tardieu

Métro St François Xavier


L'URIF-FO considère que la prise de la présidence de l'Union Européenne par la France le 1er juillet 2008 va encore accentuer les attaques portées contre les travailleurs dans toute l'Europe.


C'est déjà l'annonce des 60 heures « légales ».


C'est la volonté de poursuivre la contre réforme des retraites qui conduit à vouloir nous faire cotiser 41 ans puis 42, voire 43 ans....


Ce sont les déclarations du MEDEF sur l'âge de départ à la retraite à 63 ans pour chercher à atteindre les 67 ans comme en Allemagne.


Ce sont les velléités de casser le Code du Travail, les statuts, les conventions collectives.


Ce sont les privatisations en cours à GDF et à venir dans bien des secteurs après toutes celles connues au cours des dernières années, confortées en droit français par les directives européennes.


C'est la dégradation continuelle des salaires et du pouvoir d'achat, accentuée par l'augmentation croissante de l'énergie, des produits pétroliers mais également des produits de consommation pour vivre tout simplement.


C'est également la mise en place des franchises médicales et le déremboursement des médicaments et des consultations qui accentuent encore les difficultés toujours plus importantes et dramatiques des travailleurs.


C'est la casse de l'Ecole et de l'Hôpital où nous constatons que les déclarations de la ministre de la Santé conduisent à des menaces sur l'existence des hôpitaux de l'APHP.


L'URIF-FO dit Ça suffit !


Proposons aux autres Confédérations de préparer la grève interprofessionnelle.

Revendiquons sur des bases claires.

Battons nous sur des bases claires.



-          Blocage à 40 ans de cotisations pour un retour à 37ans ½ pour tous, public-privé.

-          Maintien de la durée légale du temps de travail à 35 heures.

-          Défense de la Sécurité Sociale égalitaire et solidaire - celle de 1945- qui prend le malade en charge du début de la maladie jusqu'à sa guérison.

-          Exigence de négociations salariales dans les entreprises du public et du privé pour obtenir l'augmentation générale des salaires et des retraites qui tienne compte de l'augmentation constante des produits de consommation courante, des carburants, de l'énergie et de la poursuite de déremboursement des médicaments et des consultations, de la mise en place des franchises médicales qui conduisent à des situations honteuses et à une existence indigne des travailleurs.

-          C'est la lutte à mener contre la destruction des services publics républicains : Hôpital-Ecole-Université-Energie-Communication-Transports-etc. par le biais des directives européennes.

-          C'est la renationalisation de ceux qui sont aujourd'hui touchés par ces directives.

-          C'est l'action à conduire pour renforcer le code du Travail, les statuts, les Conventions collectives.

-          C'est la lutte à mener pour le RETRAIT de la « POSITION COMMUNE » signée par le MEDEF-la CGPME-la CGT et la CFDT, qui conduit à la suppression dans les faits de la durée légale du travail - qui substitue les négociations d'entreprises aux négociations nationales de branche, voire qui favorise le gré à gré entre l'employeur et le salarié. Cela conduit à développer les inégalités sociales entre les salariés.


Cette « position commune » met en cause la loi de 1884 qui permettait aux travailleurs de s'organiser et d'organiser leurs organisations syndicales, en toute liberté.


Au-delà de la loi de 1884, cette déclaration commune est contraire à toutes les valeurs de la création de la CGT de 1895 et de la Charte d'Amiens de 1906.


Le retrait de la signature de la « position commune » priverait le gouvernement d'un feu vert politique.


ALORS LE 25 JUIN 2008

AVEC L'URIF-FO VENEZ NOMBREUX DIRE


ÇA SUFFIT !

 


Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article