Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Syndicat Employés et Cadres du COMMERCE FO 91

Syndicat Employés et Cadres du COMMERCE FO 91

Vous êtes sur le BLOG du Syndicat FO des Employés et Cadres du Commerce de l'Essonne.Une seule condition pour adhérer à notre syndicat : "être salarié dans le commerce non alimentaire et travailler en Essonne" - focommerce91@gmail.com

Pouvoir d'achat: la question des salaires, inévitable, selon M. Mailly (FO)

PARIS, 24 nov 2007 (AFP)

Le secrétaire général de FO Jean-Claude Mailly a estimé samedi que le problème du pouvoir d'achat ne pouvait se régler sans "passer par la question des salaires", reprochant au gouvernement de dire aux salariés : "ou vous bossez plus, ou vous attendez que les prix baissent".

"Il faut sortir d'un discours qui tend à dire depuis quelques mois +il y a un problème de pouvoir d'achat, mais pour voir votre pouvoir d'achat augmenter il n'y a que deux solutions: ou vous bossez plus ou vous attendez que les prix baissent !", a déclaré M. Mailly à Europe 1.

"On doit aussi passer par la question des salaires si on veut régler le pouvoir d'achat", a-t-il estimé.

FO souhaite en particulier "un effort sur le Smic", qui devrait "être réévalué plus tôt" et qu'il y ait "une automaticité des négociations sur les salaires et les classifications dans les branches (professionnelles) à chaque augmentation" du salaire minimum, a indiqué son secrétaire général.

Concernant les exonérations de cotisations, "il y a déjà 25 milliards par an d'allégements de cotisations sociales patronales", a rappelé M. Mailly, jugeant "pas une bonne idée" que le 13ème mois soit défiscalisé ou exonéré.

Mais FO demande "un conditionnement des exonérations" existantes, qui ferait "qu'une entreprise qui n'aurait pas d'accord de salaire verrait ses allègements de charges réduits", car une telle mesure "peut booster les négociations dans les entreprises", selon M. Mailly.

Il a aussi demandé que le "chèque transport" soit effectivement lancé. "Ces chèques ne sont toujours pas distribués alors que les textes sont sortis en février", a-t-il dit.

M. Mailly ne s'est pas montré favorable à un déblocage anticipé de la participation qui jusqu'ici "n'a pas tellement bien marché" et dont "tout les salariés ne bénéficient pas".

Il a enfin pressé le gouvernement "d'ouvrir enfin les négociations salariales sur 2007" dans la Fonction publique.

Interrogé sur la déclaration de François Fillon selon laquelle "on ne peut pas distribuer plus de richesses qu'on en produit", M. Mailly a répondu qu'il "ne fallait pas dépenser les 13 ou 15 milliards d'euros de paquet fiscal. Si les premières annonces ont été mal choisies, ce n'est pas notre responsabilité".

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article