Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Syndicat Employés et Cadres du COMMERCE FO 91

Syndicat Employés et Cadres du COMMERCE FO 91

Vous êtes sur le BLOG du Syndicat FO des Employés et Cadres du Commerce de l'Essonne.Une seule condition pour adhérer à notre syndicat : "être salarié dans le commerce non alimentaire et travailler en Essonne" - focommerce91@gmail.com

« La riposte doit s’organiser face à l’attaque ! » – extrait du JEC n°75

« La riposte doit s’organiser face à l’attaque ! » – extrait du JEC n°75

Personne ne pourra nous contredire, ils en veulent à nos droits. Depuis 2006, la Section fédérale du Commerce, avec le soutien de la FEC FO, a mis l’accent sur la défense du repos hebdomadaire en commun que nous avons avec nos familles et amis : le DIMANCHE.

Cette revendication est l’une des pierres angulaires qui a fondé notre Fédération. Pierre posée en mai 1869. Il aura fallu attendre près de 40 ans pour obtenir satisfaction.

Aujourd’hui, le ministère de l’Économie et son annexe le ministère du Travail sous l’égide du Premier Ministre, accompagnés par des députés, se sont drapés des habits de fossoyeurs.

Malgré cette armée de mercenaires à la solde de la grande distribution, il aura fallu sortir la grosse artillerie : un calibre 49-3.

Comme si cela ne suffisait pas, le Conseil d’État s’attaque à la Convention 106 de l’OIT en rendant une décision on ne peut plus surprenante : « Il [le Conseil d’État] a ainsi jugé que l’ouverture dominicale d’une catégorie d’établissement est « nécessaire » à la satisfaction des besoins du public … lorsqu’ils permettent la réalisation d’activités de loisir correspondant à la vocation du dimanche, jour traditionnel de repos. Pour les mêmes raisons, le Conseil d’État a jugé que l’article 7 de la convention n°106 de l’Organisation Internationale du Travail (OIT) avait été respecté. »[1]

Si comme une envie pressante (là c’est une vraie satisfaction de besoin), on veut un marteau et des clous parce que c’est notre passion… ben, il nous faut un magasin d’ouvert tout de suite, maintenant et même le dimanche.

Attention, cette décision consacre une ouverture sectorielle, dérogatoire au repos dominical, qui devait être remise en cause par le projet de Loi Macron (comme pour le secteur de l’ameublement et d’autres). Rien n’est très clair sur ce point, et quand ce n’est pas clair, il y a un loup.

Ce n’est pas tombé dans l’oreille d’un sourd. Il n’aura fallu que deux jours pour que le patron de la fnac, Alexandre Bompard, saute sur la brèche en déclarant : « Pour moi, commerçant culturel, il y a un sujet. Je ne comprends pas, alors que nous sommes le sujet le plus touché par la révolution digitale, de ne pas pouvoir ouvrir le dimanche. [...] Je demande une exception sur le culturel. »[2]

Comment ose-t-il parler de révolution digitale comme une dangereuse concurrence, alors que la fnac était le premier site internet de produits culturels, commercialise les liseuses tactiles pour télécharger sur son site des Ebooks, du MP3, et maintenant de la musique en streaming ? fnac.com est l’une des plus grosses concurrentes des magasins fnac. Les nombreux plans de restructurations depuis de nombreuses années en sont la preuve. Nous n’oublions pas Amazon qui est apparu bien après, mais a su combler son retard grâce à la précarité et aux aides fiscales.

Les plus grosses victimes sont bien sûr les salariés des libraires et disquaires indépendants… et même ceux de certaines grosses machines comme Virgin et d’autres plus petits comme Madison Nuggets.

Entre le nouveau patron de la fnac et un ancien, Christophe Cuvillier (ex fnac, ex Conforama), il y a une constance des attaques contre les droits des salariés. Les PSE (Plan de Saccage de l’Emploi), il en a mis en œuvre à la fnac comme chez Conforama en passant par la Maison de Valérie.

Aujourd’hui, dans son nouveau job, Christophe Cuvillier, Président du directoire d’Unibail-Rodamco, groupe propriétaire du Forum des Halles au cœur de Paris (un des grands chantiers parisiens), a annoncé la couleur : « Il faut ouvrir le Forum des Halles le dimanche ».[3]

Mais dans quel cadre ?

Dans la même période que le snipper Valls sort son calibre 49-3, le Président d’Unibail annonce : « Enfin, il y a le commerce de destination avec, d’un côté, les grands centres-villes, de l’autre, les grands centres commerciaux, sur lesquels nous nous concentrons. Car toutes les villes n’ont pas, comme Paris, New York ou Londres, des Champs-Elysées, une 5ème Avenue ou Sloane Street. »

En clair, il veut bénéficier du cadeau prévu pour les Champs-Elysées et les Grands Boulevards, la ZTI (la Zone Touristique Internationale). Nous ne sommes qu’au niveau d’un projet de loi et le lieu où se croisent beaucoup de jeunes de banlieues est devenu un lieu touristique international. Oui, « black, blanc, beur », mais pas beaucoup de touristes ou alors des voyageurs des RER A, B et D qui, après le boulot ou le samedi, vont au Forum des Halles et ses environs.

Il faut reconnaître que le projet est un joli projet. L’envers du décor, c’est l’augmentation des loyers qui a fait fuir des indépendants qui seront remplacés par les succursalistes. C’est encore le client qui sera perdant car le choix sera moins intéressant. Une pensée pour les salariés des indépendants qui ont baissé leur rideau pour s’inscrire chez Pôle Emploi.

Personne ne peut nous contredire, c’est démontré, la loi sur le Repos Dominical risque d’être rebaptisée la loi sur le Travail Dominical Généralisé.

Personne ne peut nous contredire : « Le travail du dimanche, c’est la destruction de l’emploi en France. C’est démontré ! »[4]. C’est le titre de notre communiqué de presse qui s’appuie sur le tract de notre section FO Conforama. Nos militants ont démontré que l’amendement Debré, c’est la chute de l’emploi dans les établissements de Conforama, avec au moins 2 035 équivalents temps pleins « économisés » depuis l’entrée en vigueur de la Loi Chatel sur la consommation, amendée par Isabelle DEBRE pour permettre aux magasins de meubles d’ouvrir tous les dimanches, dans toute la France… et sans compensation. N’oublions pas toutes les victimes qui ont vu disparaître leur travail, les magasins indépendants et les salariés des magasins Fly, Crozatier, Atlas. Certains de ces magasins ont été repris par Conforama.

Le travail du dimanche, c’est tuer la concurrence et l’emploi.

Alors, on fait quoi ? On baisse la tête ?

Pour la Section fédérale du Commerce, c’est impensable et nous nous joignons à l’appel de notre jeune Confédération qui fête ses 120 ans de combats et de conquêtes ouvrières (1895-2015, nous continuons la CGT).

« Dîtes-vous bien que quand un mauvais coup se mijote, il y a toujours une république à sauver. » [5]

En effet, la République sociale est en danger.

La légitime défense doit s’exprimer, s’organiser le plus largement. Le 9 avril, nous serons en grève et manifesterons avec nos Unions Départementales de la CGT FO avec les autres organisations syndicales qui ont décidé que l’Unité était nécessaire face au gouvernement libéral et leurs alliés (CGC, CFDT, CFTC).

[1] Extrait de la décision du Conseil d’Etat :

http://www.conseil-etat.fr/Actualites/Communiques/Ouverture-dominicale-des-magasins-de-bricolage2

[2] http://www.latribune.fr/entreprises-finance/services/distribution/20150227tribc713d5ad2/la-fnac-veut-une-exception-sur-le-culturel-pour-ouvrir-le-dimanche.html

[3] http://www.lesechos.fr/journal20150216/lec2_l_entretien_du_lundi/0204158716978-christophe-cuvillier-il-faut-ouvrir-le-forum-des-halles-le-dimanche-1093522.php

[4] http://fecfocommerce.unblog.fr/2015/02/06/le-travail-du-dimanche-cest-la-destruction-de-lemploi-en-france-cest-demontre

[5] Michel AUDIARD – Dialogue du film « Le Président » d’Henri Verneil (à revoir la tirade dans ce même film http://www.dailymotion.com/video/xcpwtf_jean-gabin-contre-l-europe-oligarch_shortfilms)

_____________________________________

l’intégralité du JEC n°75

« La riposte doit s’organiser face à l’attaque ! » – extrait du JEC n°75

Partager cet article

Repost 0